Retour Page Communiqués de Presse

COMMUNIQUE DE PRESSE du 02 Février 2010

L’AVEN prend note du communiqué de presse délivré par le ministère de la défense, en date du 1er février,

concernant la transmission au conseil d’état du projet d’application de la loi relative à la reconnaissance et à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires Français.

Le suspens a été savamment dosé entre 13 ou 18 maladies, finalement ce sera 18. (voir notre communiqué du 20/01/10)

Il ne nous échappe pas que les 18 pathologies retenues font parties de la liste UNSCEAR, mais on est encore loin du compte,

en effet cette dernière en comprend 34 dont les maladies cardio-vasculaires, exclues de la loi ‘Morin’

Il ne nous échappe pas non plus que pour être indemnisé le vétéran demandeur ne devra jamais avoir fumé,

ce qui sous entend qu’il n’est pas fait usage de sa dotation de cigarettes ‘troupes’ délivrées avec sa solde de l’époque

et qu’il est séjourné dans les endroits précis définis dans les zones fixées par décret.

Pour mémoire (voir projet de décret du 23/06/09)

les zones dans le Sahara se situent dans un secteur angulaire de 10 degrés centré sur le point (0 degré 3 minutes 26 secondes ouest – 26 degrés 18 minutes 42 secondes nord) etc.…

et pour la Polynésie le même calcul savant englobant quelques communes supplémentaires…

Il est effectivement reconnu qu’une retombée radioactive sait parfaitement contourner les lignes séparatrices communales.

Enfin il est à noter que ce décret va être promulgué avant la conclusion de l’analyse Epidémiologique dont nous attendons les résultats depuis le dernier trimestre 2009,

a moins que le bilan soit tellement négatif qu’il vaille mieux pour l’Etat le laisser encore dormir quelque temps.

Le conseil d’état va t’il suivre un tel illogisme ?

En ce cas nous aurons une loi et son décret qui n’auront que le mérite d’exister.

Les 22 et 23 Février prochain, l’AVEN et Moruroa et Tatou participeront, à Alger,

dans le cadre du cinquantième anniversaire de la première explosion à Reggane,

au 2em colloque international sur les essais nucléaires dans le monde, suivi d’une visite sur les zones de tir au Sahara.

Nous pourrons constater de visu si cette partie du sud Sahara ne dégage effectivement pas plus de radioactivité ambiante que l’Alsace ou la Bretagne.

Avec cette loi, nous avons gagné une escarmouche, même pas une bataille,

Le combat continue.

J.Luc Sans

Président AVEN

Retour Page d'Accueil



 
aven-acceuil-actualite-communique-de-presse-fevrier.txt · Dernière modification: 2011/10/10 17:57 par bernadette