Retour Page les échos presse de la région Centre

Retour Page Les Echos de la Région Centre

Articles de Presse 2014

Bernard Dumain, vétéran des essais nucléaires

Par larep.fr le 19 décembre 2014 Moulin Olivier

Bernard Dumain milite, avec l’association des vétérans des essais nucléaires (AVEN), pour que les maladies causées par cette expérience soient reconnues.

«C'est secret défense, nous rétorque-t-on au gouvernement, lorsque nous demandons des précisions sur les maladies radio induites » s'agace Bernard Dumain, vétéran des essais nucléaires.

Le Stéoruellan se bat depuis 3-4 ans au sein de l'association des vétérans des essais nucléaires (AVEN), afin que soit reconnue l'existence de maladies subites par les civils et militaires lors des essais nucléaires de la France, entre 1960 et 1996.

L'homme, excédé, et trouve que les choses n'avancent pas. Il attend que le gouvernement fasse son mea culpa, et dédommage correctement les victimes. La loi Morin, dont c'est l'objectif, ne traiterait selon lui qu'une infime quantité de dossiers, sur les milliers existants. Fragilité osseuse

Bernard Dumain souffre aujourd'hui d'une grande fragilité osseuse, qu'il attribue à son exposition radioactive, alors qu'il se trouvait sur la base d'Inamguel, au Sahara, lors de son service militaire en 1964. « Lors d'une réunion des vétérans, nous étions plusieurs à présenter les mêmes symptômes. Un chercheur du BRGM nous a signalé que notre maladie venait de là », raconte-t-il. Ses problèmes de santé ont commencé lors de son service, sous la forme d'une rubéole.

« Nous avions été envoyés là-bas par l'armée. Ce n'est qu'une fois arrivés que nous avons appris que nous étions exposés », raconte-t-il. « L'une des rares choses que nous avons réussi à avoir, est le droit d'allumer la flamme de l'Arc de Triomphe, aux Champs-Élysées, en juillet dernier », poursuit-il.

Malgré tout, Bernard Dumain garde un souvenir positif de son passage en Algérie, tant à cause de ses compatriotes que des autochtones, et notamment les Touaregs. « Je ne regrette rien de mon service. Il y avait une très bonne entente. Nous étions très solidaires, très soudés. »

Plus d'infos. www.aven.org.

Retour Page d'Accueil



 
aven-accueil-centre-les-echos-presse-2014-19-decembre-bernard-dumain-veteran-des-essais-nucl-aires.txt · Dernière modification: 2016/12/25 14:51 par bernadette