Retour Page Présentation

La Genèse de l'AVEN

Dés le milieu des années 90, des anciens appelés du contingent ou des anciens militaires engagés,

ayant participé aux essais nucléaires Français au Sahara, se posent des questions face à des cas de maladies curieux.

Beaucoup d'entre eux souffrent notamment de pathologies cancéreuses, mais aussi cardiaque, apparues peu après leurs présence sur site d'essais.

En 1995, Roland Weill, Jacques Muller (entre autre) fondent la Fédération Nationale Ancien du Sahara(FNAS).(voir le documentaire Suisse les apprentis sorciers).

En 1996, Gérard Dellac, ayant déjà entamé une procédure contre l'Etat, suite à un cancer de la peau apparu dés son retour d'Algérie

lance un appel à témoignage dans le journal “L'Ancien d'Algérie” et rentre ainsi en contact avec la FNAS dont Michel Verger est membre.

En juin 2001, cette association est dissoute mais c'est plus de 200 anciens membres, qui constituera le socle des premiers adhérents de l'AVEN,avec Michel Verger, Jean-Louis Valatx et Gérard Dellac.

http://youtu.be/KvCkG2sj5e4 Reportage du 27 juin 2001 Roland Weill Images d'archive INA Institut National de l'Audiovisuel INA






















Mars 2001

Au cours des années précédentes le CDRPC à été sollicité par quelques vétérans présentant des problèmes de santé,

puis l'actualité se focalisant sur le syndrome du Golfe et des Balkans, les appels et les courriers se firent plus nombreux.

Devant cet état de fait, Bruno Barrillot, directeur du CDRPC, se rapproche de Michel Verger vétéran de Reggane, et tout deux lancent un appel qui aboutira en juin par la fondation de l' AVEN .


L'appel de Mars 2001

Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits

Appel aux anciens des essais nucléaires français et à leur famille

Cet appel s'adresse à tous ceux et celles qui ont participé aux expériences nucléaires de la France,au Sahara ou en Polynésie,à leurs familles ou à leurs proches. Au cours de ces dernières années, nous avons été sollicités par quelques vétérans, mais depuis que l'actualité est focalisée sur le syndrome du Golfe et des Balkans,les appels et les courriers se font plus nombreux.

La plupart des vétérans sont certainement en bonne santé et nous nous en réjouissons. Mais ce n'est pas le cas de ceux qui nous ont contactés, qui pour beaucoup se débattent individuellement dans des démarches difficiles et parfois inextricables pour faire reconnaitre leurs droits et le lien entre leur état de santé actuel et la période qu'ils ont vécue du temps des essais nucléaires.Cet isolement pose question car il ne permet pas de faire aboutir certaines revendications légitimes.

Le but de cet appel est de lancer une association de ” Vétérans des essais nucléaires et de leurs familles” dont l'objet principal serait de faire connaitre à l'opinion la situation des vétérans et de défendre collectivement leurs intérêts.

Depuis sa création en 1984, le Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits (CDRPC) travaille sur les essais nucléaires de la France et de leurs conséquences sur la santé et l'environnement. Jusqu'à présent, le CDRPC a surtout accompagné les Polynésiens qui ont travaillé sur les sites de Moruroa et Fangataufa et aujourd'hui ces derniers ont mis en place les moyens pour prendre en charge eux-mêmes leurs problemes et ceux de leurs familles. En juin 2000 ils ont créé à Tahiti: le ” Comité de suivi Moruroa et nous ”.

Dans un premier temps, le CDRPC se propose de servir de relais pour la future association de vétérans. C'est pourquoi nous lançons cet appel pour nous aider à retrouver les noms et adresses de Vétérans ou de leurs familles que vous auriez pu connaitre, afin que nous puissions les solliciter pour cette future association.

Bruno Barrillot (CDRPC) et Michel Verger (Vétéran des essais de Reggane)


Original de l'appel de Mars 2001 format PDF



 
aven-accueil-presentation-la-naissance.txt · Dernière modification: 2019/04/02 15:15 par admin